À propos de l'enseignement du français

Contexte

L’apprentissage du français au C2 s’inscrit dans une continuité avec l’approche de l’ouverture aux langues et l’initiation au français réalisée au cycle 1 de l’école fondamentale et dans les crèches. Les deux premiers cycles de l’école fondamentale luxembourgeoise constituent la phase d’exploration de la langue française. L’accent est mis sur la production et la compréhension de l’oral par une approche ludique et communicationnelle, différenciée, multisensorielle et centrée sur l’élève. La phase d’exploration sera suivie d’une phase d’approfondissement aux cycles 3 et 4.

Les principes du français au cycle 2

Le concept pour l’enseignement du français au cycle 2 repose sur un certain nombre de principes qui permettent une approche positive et constructive de l’apprentissage du français, adaptée à l’enfant, tout en tenant compte de façon sous-jacente de la spécificité linguistique du contexte sociétal et scolaire luxembourgeois. Au cycle 2, l’équipe pédagogique veillera à :

  • susciter la motivation et l’envie d’apprendre le français chez les enfants ainsi qu’à leur donner le plaisir et le goût de découvrir et d’apprendre le français ;
  • favoriser l’oralité grâce à une approche communicationnelle : la langue est à considérer avant tout comme un moyen de communication et d’interaction sociale. Afin de souligner l’importance accordée à l’oral, les volets « compréhension de l’écrit » et « production écrite » ne sont pas repris au plan d’études pour l’enseignement du français au cycle 2 ;
  • favoriser un apprentissage axé sur une approche ludique ancrée dans l’action et dans l’interaction ;
  • développer auprès des enfants une attitude positive par rapport aux langues ainsi qu’à valoriser et à utiliser le répertoire plurilingue des enfants afin de les aider à construire leur identité langagière ;
  • favoriser une attitude d’ouverture aux langues en considérant le français en relation avec d’autres langues et en comparant les langues acquises ;
  • mettre en œuvre une approche par compétences, centrée sur l’élève, et à travailler selon une approche différenciée concernant les objectifs, la progression et les acquis de l’apprentissage du français chez les enfants, mettant en valeur l’importance de l’hétérogénéité linguistique des élèves qui est à considérer comme une richesse et non comme un obstacle ;
  • favoriser l’interdisciplinarité en sensibilisant ponctuellement les élèves au français comme langue d’enseignement dans des matières non linguistiques ;
  • appliquer l’évaluation formative (feedback bienveillant), en considérant les erreurs comme une étape et un indice dans l’apprentissage de l’enfant.